Acheter ou Louer : Que Choisir ?

acheter ou louer

Vous êtes en location dans un appartement ? Acheter un bien vous tente, mais vous vous posez encore des questions ? Entre loyers jetés par les fenêtres tous les mois et impôts fonciers, il y a de quoi peser le pour et le contre. Cependant, la différence est indéniable. À chacun de réaliser son choix de vie. Cet article va vous aider à choisir entre acheter ou louer.

acheter ou louer

Louer un bien immobilier : quelles dépenses ?

Si vous souhaitez louer un appartement ou une maison, il est temps d’accomplir quelques économies. En effet, pour entrer dans le logement, les dépenses sont diverses et variées :

  • Le loyer correspond à la somme que vous allez verser chaque mois au bailleur. Il peut être librement fixé par le propriétaire. Cependant, un dispositif d’encadrement visant à plafonner les loyers d’habitation est présent dans de plus en plus de villes.
  • Le dépôt de garantie sert à vos éventuels futurs manquements liés à vos obligations : loyers impayés, dégradation du logement, etc.
  • Les frais d’agence de mise en location si vous faites appel à une agence immobilière : visite du logement avec le conseiller immobilier, frais de dossier, rédaction du bail, état des lieux d’entrée, etc. 
  • Les charges locatives restent à votre contribution : présence d’un concierge, maintenance des parties communes, électricité, personnel d’entretien, etc.
  • L’assurance habitation doit couvrir un minimum de risques : incendie, dégât des eaux, explosion…

👉 Pour réduire les coûts, vous pouvez effectuer des économies sur votre consommation énergétique.

Acheter un bien immobilier : quel budget ?

Si le locataire a quelques dépenses à faire pour entrer dans son logement, il en est de même pour le futur propriétaire :

  • Le prix du bien : la somme la plus conséquente à ne pas sous-estimer. Le montant sera remboursé sur un certain nombre d’années selon votre situation financière.
  • L’apport personnel : votre épargne personnelle qui contribue au financement du projet immobilier. Il permet de réduire le montant de votre prêt immobilier.
  • Les droits de mutation : une partie est reversée au notaire (aussi appelés frais de notaire) et le reste revient à l’État. Lors de la finalisation de la vente, c’est le notaire qui détient la mission de reverser les sommes aux différentes administrations concernées (le département, la commune, etc.).
  • Les frais d’agence : en passant par une agence immobilière, vous devrez vous acquitter des honoraires versés au professionnel immobilier. Les frais prennent en compte tout le processus de recherche de votre bonheur. Le barème des frais d’agence est noté sur le site ou à l’entrée dans les locaux de l’agence.
  • Les frais de courtage : devant la complexité et les montants engagés, peut-être souhaitez-vous faire appel à un courtier immobilier ? Il peut réellement vous aider à être gagnant sur le long terme. Il a pour mission de vous trouver le meilleur crédit possible et s’occupe de la mise en relation avec les banques.
  • Les impôts locaux : une somme à ne pas négliger. En d’autres termes, il s’agit de la taxe foncière qui sert à financer le budget des collectivités locales. Suivant le lieu de votre résidence, ce montant sera plus ou moins élevé selon les caractéristiques de la ville. Vient s’ajouter à cette dernière la taxe d’habitation qui, certes, a été supprimée sur les résidences principales, mais qui subsiste toujours pour les secondaires.
  • Les charges de copropriété : elles sont variables en fonction de la taille de votre copropriété, s’il y a un ascenseur ou non, des espaces verts, un syndic, etc.

🏠 N’hésitez pas à faire appel à nos conseillers immobiliers qui sauront vous guider pour vous aider dans votre démarche.

Acheter ou louer : quelles questions se poser ?

Acheter ou louer un bien immobilier est une question essentielle. Chacun